Categories

Accueil du site > Questions, réponses. > Formateur pleine conscience ?

Formateur pleine conscience ?


Je viens de terminer un cycle Mindfulness pour ne plus tomber en dépression. Très déçue par ce programme, ainsi que d’autres membres du groupe, la ’’formatrice enseignante’’ ne paraissant pas vraiment connaitre son sujet....et elle ne nous a pas dit si elle avait reçu une formation malgré nos questions.
Si vous avez vécu une telle mésaventure, j’aimerais échanger. J’aimerais savoir quelles sont les conditions pour avoir le droit de diriger des stages de pleine conscience (profession, formations....).
Merci de me répondre, à qui faire confiance ?

Commentaires

3 Messages de forum

  • chantal 29 juin 2014
    16:12

    Bonjour,

    Il est préférable de se renseigner avant de commencer la formation sur les diplômes du formateur, surtout si vous devez payer la totalité des séances en début de cycle.

    Répondre à ce message

  • getoune 30 juin 2014
    09:35

    Intitulé : J.F.Marmion Sciences Humaines

    En réponse à ?? sur les formateurs pleine conscience

    Dans la revue Sciences Humaines, n° 31, un article signé J.F. Marmion évoque la nouvelle vague des thérapies :

    ...C’est bien la mindfulness qui est perpétuellement mise en avant par des individus plus ou moins sérieux pour alpaguer le lecteur, remplir les ateliers de travail, renforcer l’arsenal des coaches. .....Au sens strict, entre les mains de praticiens bien intentionnés (et bien formés), la méditation de pleine conscience est un outil thérapeutique à utiliser parmi d’ autres, principalement pour atténuer le stress, mais au sens large, c’est une aubaine pour les margoulins : Mindfulness is business.

    Bon, mindfulness is business..... Certes on a remarqué la profusion d’articles sur ce thème. Je confirme, j’ adhère et aimerais une réponse claire : Qui est bien intentionné et bien formé ? Merci, j’aimerais connaitre un praticien bien intentionné et bien formé !!
    Gétoune

    Répondre à ce message

  • jack 9 février 2015
    13:23

    Salut !
    Pour répondre aux questions de formateurs, voici ce que j’ai trouvé à la fin du livre ’’pleine conscience pour les nuls’’ (que je n’ai d’ailleurs pas trouvé intéressant).
    C’est vrai que c’est compliqué de s’y retrouver......
    Bonnes méditations !
    Jak

    Chapitre 22 : Dix moyens pour choisir son enseignant 387
    Devenir instructeur MBS R ou MBCT
    en Europe francophone
    L’ADM, Association pour le Développement de la Mindfulness, organise des
    formations qualifiantes d’instructeurs MBSR et MBCT avec les formateurs
    officiels de ces protocoles. Ces formations sont en langue française ou
    avec traduction simultanée. Elle propose aussi des retraites et séminaires
    de pleine conscience avec des instructeurs qualifiés de méditation
    traditionnelle, qui viennent en appui des protocoles et en cohérence avec
    eux, pour favoriser l’ancrage et l’approfondissement des pratiques.
    Instruire des groupes MBSR selon le CFM
    Pour commencer à se former à la MBSR, il est nécessaire d’avoir suivi au
    moins :
    le cycle de base des huit semaines en MBSR ;
    le practicum MBSR, séminaire de neuf jours en résidentiel ;
    le séminaire/retraite « Réduction du stress basée sur la pleine conscience
    en médecine intégrative, sept jours en résidentiel, guidé par Jon Kabat-
    Zinn et Saki Santorelli.
    Pour accéder à l’ensemble des formations, un parcours en développement
    personnel continu est demandé. L’accès aux formations se fait sur dossier
    sélectionné par le CFM. Les candidats doivent avoir :
    suivi un parcours de développement psychologique personnel ;
    une pratique de la méditation quotidienne, incluant la participation à au
    moins une retraite silencieuse ;
    une pratique du yoga ou d’une autre discipline corporelle ;
    une formation professionnelle dans un domaine en lien avec la MBSR.
    Lorsque la formation de base est complétée, la personne peut commencer
    à initier à la pleine conscience en encadrant des ateliers de sensibilisation
    avant de s’engager dans les formations avancées que sont :
    le TDI (Teacher Development Intensive), séminaire résidentiel de neuf
    jours ;
    la supervision avec le CFM.
    À partir du TDI, l’instructeur commence à instruire le cycle des huit
    semaines du protocole MBSR.
    Après avoir suivi les formations de base et avancées et avec l’expérience
    de l’animation de groupes MBSR, le candidat peut postuler alors à la
    certification, jusque-là, il était en formation.
    Le CFM a établi en 2013 de nouveaux critères de formation. Le niveau
    d’exigence a été revu à la hausse. Les informations diffusées dans ce texte
    sont largement issues du site Internet de l’ADM qui remet régulièrement à
    jour ses données : http://www.association-mindfulness.org.
    Instruire des groupes MBCT :
    le modèle suisse
    Dans le monde francophone, il existe une formation pour devenir instructeur
    MBCT. Celle-ci est animée par plusieurs instructeurs dont Zindel Segal,
    cofondateur de ce programme et coauteur, avec Mark Williams et John
    Teasdale, du livre de référence présentant ce programme : La thérapie
    cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression.
    C’est à partir de 2002 qu’au sein du Programme dépression du Département
    de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève qu’a été promu,
    en partenariat avec l’Association suisse de psychothérapie cognitive
    (www.aspco.ch), un parcours de formation à la MBCT basée sur le modèle du
    compagnonnage. Il demande la participation à :
    un séminaire d’initiation de trois jours permettant de présenter les
    fondements du programme MBCT. Un message très important donné
    lors de ces journées d’introduction est qu’une pratique personnelle de la
    pleine conscience est primordiale pour l’instructeur ;
    un cycle de huit séances du programme MBCT qui permet de vivre de
    l’intérieur ce qui est demandé aux patients en termes d’implication et de
    réflexion ;
    l’atelier-retraite de formation des instructeurs MBCT animé par Zindel
    Segal et Lucio Bizzini, docteur en psychologie et psychothérapeute,
    travaillant à Genève au département de Santé mentale et Psychiatrie
    des HUG au programme Dépression. Ils sont généralement entourés de
    deux autres formateurs. Cette formation se déroule sur cinq jours en
    résidentiel.
    Les prérequis pour suivre cette formation sont les suivants :
    Avoir suivi un programme MBCT ou MBSR de huit semaines dans son
    entièreté.
    Avoir au moins six mois de pratique méditative régulière.
    Avoir lu La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience de Segal,
    Williams et Teasdale, ainsi que Méditer pour ne plus déprimer de Williams,
    Teasdale, Segal et Kabat-Zinn.
    Après ce premier parcours, il est recommandé de :
    Faire l’expérience avec un instructeur confirmé d’une co-instruction d’un
    groupe. C’est une étape importante de formation qui permet d’asseoir les
    compétences d’instructeur et de se préparer à conduire le programme
    MBCT avec des patients.
    Soutenir la pratique personnelle par des expériences de retraites avec
    des intervenants qui ont une expérience reconnue de méditation.
    Participer à un groupe de supervision de la pratique d’accompagnement
    de groupe.
    390 Cinquième partie : La partie des D ix_______________________________________
    Une formation universitaire pour devenir
    instructeur MBSR : le modèle C’est en 2012 que l’Université libre de Bruxelles propose pour la première
    fois, un Certificat d’université à la pleine conscience-Mindfulness. Ce projet a
    été porté par la faculté de médecine de l’ULB et se déroule dans le cadre des
    formations continues.
    Il s’agit de la première formation universitaire à l’instruction de la réduction
    du stress basée sur la pleine conscience, MBSR, proposée en langue
    française. Le fait qu’elle se déroule dans un cadre universitaire, et soit
    proposée par la faculté de médecine, replace la MBSR dans le contexte où
    elle s’est initialement développée dès 1979, à l’hôpital universitaire de la
    faculté de médecine de l’université du Massachusetts.
    L’équipe des intervenants travaille en relation avec les formateurs du CFM,
    Center for Mindfulness in Medecine, Health Care and Society, de l’université
    du Massachusetts où s’est développé le protocole MBSR. Deux d’entre eux y
    ont suivi tout le cursus de formation jusqu’à la certification.
    Ce cursus se déroule sur dix-huit mois principalement sous la forme
    de modules résidentiels ou semi-résidentiels. Une forte implication des
    participants est donc demandée tout au long du CU. Elle se traduit par une
    participation à l’ensemble des modules, des lectures et travaux, une pratique
    régulière des quatre pratiques formelles de la pleine conscience (scan
    corporel, yoga, assise et marche). L’observation montre en effet que la pleine
    conscience peut se transmettre quand elle repose sur une pratique soutenue
    de l’instructeur.
    Les candidats doivent répondre à certains critères :
    avoir une formation universitaire d’un niveau bac + 3 ;
    avoir suivi un cycle mindfulness de huit semaines ;
    travailler dans le milieu médical, paramédical ou socio-éducatif.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article